plateforme de création théâtrale
Thierry Bordereau, directeur artistique, metteur en scène,
Réjane Bajard, actrice, responsable de l’action culturelle,
Thierry Vennesson, acteur, responsable de l’action culturelle,
Anne-Claire Font, administratrice de production

La plateforme

Locus : le lieu, la place.
Solus : unique, singulier,solitaire, isolé.

Locus Solus : récit de Raymond Roussel édité en 1923.

Plateforme : surface plane horizontale plus ou moins surélevée. partie ouverte d'un véhicule public. ensemble d'idées sur lesquelles on s'appuie pour présenter un projet commun

Comment être seul ensemble, comment concilier le singulier et le pluriel, l'individuel et le collectif... telles sont les questions que nous nous posons chaque jour. La plateforme Locus Solus se veut un lieu d'asile, une structure de production, un outil
disponible pour la création de chacun. En retour, chacun la fait vivre en contribuant à son activité.

Le principe de la plateforme n'est pas collectif mais associatif.

La plateforme assume le pouvoir qu'elle a de choisir avec qui elle veut collaborer artistiquement, en toute subjectivité.

La plateforme est constituée d'un groupe décisionnel de trois artistes :
Réjane Bajard, Thierry Bordereau et Thierry Vennesson, accompagnés par Anne-Claire Font, pour l’administration, la production et la communication.
Elle se veut un lieu d’asile, une structure de production, un outil disponible pour la création de chacun. En retour, chacun la fait vivre en contribuant à son activité. Le principe de la plateforme n’est pas collectif mais associatif. La plateforme assume le pouvoir qu’elle a de choisir avec qui elle veut collaborer artistiquement,
en toute subjectivité.
 
 
MANIFESTE
 
1. Notre théâtre n’a pas lieu dans la rue, ni dans l’entreprise, ni au supermarché… mais au théâtre.

2. Notre théâtre n’existe pas sans texte, sans auteurs


3. Notre théâtre n’existe pas sans acteurs, sans poète de la langue et du jeu.


4. Notre théâtre –contemporain- vise au partage du sensible et à la mise en commun de nos grands récits d'hier et d'aujourd'hui, de nos histoires, de notre Histoire.


5. Notre esthétique est readymentaire (entre rudimentaire le readymade de Marcel Duchamp), utiliser les rejets, nombreux, de la société de consommation, faire avec ce qu'on a sous la main, à condition que cela puisse faire sens. S’accommoder des restes du naufrage…


6. Notre esthétique est relationnelle, la force du projet réside dans la qualité des relations et des situations établies entre les personnages sur le plateau, entre la scène et la salle, les acteurs et les spectateurs, l'équipe et le théâtre. Notre humanité comme une trame sans cesse tissée par nous, autour de nous.


7. Notre théâtre s’appuie sur l’idée d’un réalisme élargi à l’épaisseur de l’histoire, du rêve et de la nuit, de la mort… Notre théâtre comme une rêverie sensible et légère sur la profondeur et la fragilité de nos existences.


8. « La forme est un visage qui nous regarde » Serge Daney.


9. Notre théâtre est simple.